7 ans de collaborations avec les plus grands noms de la mode. Dès 2003, « La Mode Dessine l’Espoir » a su sensibiliser le grand public par la mobilisation de nombreux créateurs de mode autour d’un thème symbolique: la lumière: ampoules décorées et réalisées par des femmes séropositives en Afrique du Sud, puis une collection d’abat-jours brodés par des femmes du Swaziland d’après les dessins d’autres stylistes, des carrés d’espoir, des fleurs, et une poupée unique signée Alber Elbaz pour Lanvin.


LA MODE DESSINE L’ESPOIR – PREMIERE MOBILISATION EN 2003

En 2003, Dessine l’Espoir mobilise les grands noms de la Mode autour d’un objet symbolique: Une ampoule électrique.
Les créateurs sont sollicités pour confier à l’association le dessin d’une ampoule, l’objectif étant de réaliser un prototype qui serait ensuite reproduit par des femmes séropositives en Afrique du Sud.

L’objectif était double pour la jeune association, créée la même année…
Trouver des financements pour financer des campagnes de sensibilisations en Afrique, d’une part, en organisant une vente aux enchère des dessins et prototypes d’ampoules, et concevoir un objet susceptible de devenir créateur de ressource pour les femmes sud-africaines de l’association Wola Nani partenaire de Dessine l’Espoir.

 

UN INCROYABLE ELAN DE SOLIDARITE

La première édition de « La Mode Dessine L’Espoir » a généré en décembre 2003 un incroyable élan de solidarité:

35 créateurs de mode se sont associés au projet, dont Agnès b., Alek Wek, Cacharel, Chantal Thomass, Christian Lacroix, Emanuel Ungaro, Enki Bilal, Franck Sorbier, Isabel Marant, Martine Sitbon, Maurizio Galante, Michel Klein, Nathalie Garçon, Paco Rabanne, Pierre Balmain, Nina Ricci, Stella Cadente, Thierry Mugler, Sonia Rykiel, Stéphane Saunier, Vivienne Westwood, Xuly Bët, Jean-Charles de Castelbajac, Marithé & François Girbaud…

Les dessins et prototypes de Paco Rabanne et JC de Castelbajac.

 

La Vente aux Enchères, organisée au Grand Hôtel, sous la direction de Maître Rémy Le Fur, et le patronnage du Ministre de la Culture, a rassemblé 50 personnalités. Certains parrains tel que parrains Muriel Robin, Charlotte Rampling, Jean-Louis Aubert, Dani, Jacques Séguela, Lio, Lambert Wilson, Julie Depardieu, Mouna Ayoub, Natasha Saint Pier, Stéphane Diagana…ont présenté une ampoule le soir de la vente…

 

Le BHV a soutenu de manière exceptionnelle le projet en offrant une campagne d’affichage nationale pour Noël présentant les ampoules et en reversant la totalité des bénéfices de la vente des ampoules à l’association.
Les médias (TV, presse écrite et audio) ont également fortement soutenu l’initiative.
30 Femmes ont été formées localement et impliquées dans la fabrication des ampoules.

Les affiches du BHV présentant les ampoules dans le métro parisien.

 

2004 –  DEUXIEME EDITION, NOUVEAUX CREATEURS

Cette deuxième édition a reçu le haut Patronage de Monsieur Bertrand Delanoë, Maire de Paris. La vente aux Enchères était, encore une fois dirigée par Maître Rémy Le Fur.

Pour cette nouvelle édition, Jean Paul Gaultier a ouvert la marche avec son célèbre tatouage reproduit sur l’ampoule, au côté de 35 autres créateurs, dont Nanette Lepore, Missoni, Karine Arabian, Pierre Cardin, John Galliano, Lolita Lempicka, Philippe Starck, Irina Volkonski, E2, Sissi Holleis, Nina Ricci, Calvin Klein, Gianfranco Ferrè, Unarmed Response, Stoned Cherrie, Sonia Rykiel, Givenchy, Loulou de la Falaise, Michel Klein, Han Feng, Stephen Burrows, Maurizio Galante, Odette Bombardier, Ove H Finseth et Kenneth Cole.
Plusieurs créateurs ont également renouvelé leur participation avec de nouvelles réalisations (Nina Ricci, Maurizio Galante, Stella Cadente, Paco Rabanne…).

 

Présentation des dessins et prototypes lors de la vente aux enchères, en présence d’une des femmes sud Africaine réalisant les ampoules.

Dessine L’Espoir remercie les partenaires qui ont contribué à lancer « La Mode Dessine l’Espoir » :
Maître Rémy le Fur, Le Grand Hotel Paris, Cognac Martell, SOFT-ADS, Baxter,
Arnaud Contreras, Christian Rouchouse, Optimark, Franck Desplats, les Editions Glénat, le BHV, Air France, la Fédération Française du Prêt à porter féminin, tous les parrains de l’événement, les bénévoles, et donateurs anonymes qui ont soutenu Dessine l’Espoir dans cette aventure, et bien sur tous les créateurs pour leur inspiration généreuse.


2007 – NOUVELLES CONTRIBUTIONS DES CREATEURS
: LES CARRES D’ESPOIR

Chaque créateur a confié à l’association un dessin, un motif, un graphisme imaginé dans un carré.

Ces dessins, caractéristiques d’un univers et d’un style particuliers, ont ensuite été brodés sur des carrés de tissus par un groupe de femmes affectées par le VIH au Swaziland.

Ces « Carrés d’Espoir » ont été présentés sous forme de miroirs-psyché en avant-première sur le Salon Maison &Objet en septembre 2007, puis ont été exposés aux musée des art décoratifs, puis vendus aux enchères au profit intégral de Dessine l’Espoir, lors d’une soirée organisée à l’Espace Pierre Cardin.

Des miroirs de poche inspirés de ces « Carré d’Espoir » ont été réalisés par des femmes séropositives de l’association Mpilonhle. (Kwazulu Natal- Afrique du Sud)

Les carrés d’espoir de Maison Martin Margiela, Loulou de la Falaise et Paul Smith

 

2008 – LES ABAT-JOUR BRODES 

En partenariat avec Ithemba, et avec le soutien du BHV, Dessine l’Espoir lance une collection d’Abat-jour, intégrant les broderies des femmes du Swaziland, met en lumière les dessins de Alber Elbaz pour Lanvin, Jean Charles de Castelbajac, Kris Van Assche, Martin Margiela, Paul Smith, Stella Cadente, Viktor & Rolf, confiés à l’association Dessine l’Espoir.

La vente de chaque abat-jour est assortie d’une donation de 8 euros à l’association Dessine l’Espoir, qui participe au financement de ses projets engagés sur le terrain en Afrique.

 

 

2010 DES FLEURS POUR LE DINER D’ART PARIS

En 2010, Dessine l’Espoir est invité à organiser un diner de gala en ouverture d’Art Paris.
Ce sera une nouvelle occasion pour 15 créateurs de confier à l’association un nouveau dessin, celui d’une fleur, porté sur les napes du diner, et réalisées en fil de fer pour décorer les centres de table.

Les fleurs de Viktor & Rolf, Agnès b., Franck Sorbier, Ines de la Fressange, Jean Paul Gaultier, Pierre Cardin et Courrège

En 2011, C’est Alber Elbaz qui signera le diner suivant, puis Christian Louboutin en 2012.

 

2012 & 2014: POUPEES LANVIN PETITE

La prestigieuse maison de couture a confié à l’association la confection d’une édition limitée de figurines et de leur robes, répliques miniatures de la collection « Lanvin Petite ». Celles-ci ont été mises en vente dans les boutiques distribuant la collection Lanvin Petite dans le monde entier. Ce projet a contribué au financement du projet « Uniformes et Différences », la vente d’une poupée finançant la confection d’un uniforme scolaire pour un enfant démuni.
Les poupées Lanvin Petite