Dessine l’Espoir est l’un des 30 lauréats de la première édition des « Parisculteurs » avec le projet d’aménagement d’une terrasse de 300m2 sur le toit de l’école de Bercy dans le 12eme arrondissement à Paris.

 

[Traversine], un nom qui symbolise l’échange vers d’autres cultures, comme une passerelle « agri-culturelle » Nord-Sud. Dans le contexte de notre projet, elle décrit aussi l’usage qui est fait de cette terrasse de Bercy à ce jour, une traversée à emprunter en cas d’urgence pour évacuer l’établissement scolaire et que Dessine l’Espoir transformera au fil des années en un jardin expérimental et pédagogique.

Avec La Traversine, nous avons imaginé un jardin regroupant plusieurs approches d’agriculture durable (agro-écologie, permaculture), déjà mises en œuvre par notre association avec des enfants au Burkina Faso, d’Afrique du Sud, du Swaziland, et du Sénégal.

En utilisant le programme «Classe Communicante» choisi par l’école de Bercy, et les équipements de nos classes relais en Afrique, nous favoriserons les échanges d’expériences, valoriserons les activités réalisées autour du jardin grâce au blog interactif baptisé «Transjardins»

Nous organiserons des activités ludiques ouvertes aux enfants par petits groupes pendant les activités périscolaires et sur les ARE en collaboration avec l’équipe éducative, et avec les centres de loisir périphé- riques pendant l’été, en écho avec celles menées dans les établissements des autres pays. Nous aborde- rons des thématiques variées: le sol, la graine, les cycles de vie d’une plante, le compost, les auxiliaires, les méthodes de culture. Nous tenterons de les sensibiliser à une approche de valorisation des ressources de l’école pour la fertilisation du jardin (compostage des feuilles, branches des arbres de la cour, des restes de la cantine). Enfin, nous inciterons à tenter quelques plantations chez eux, s’ils possèdent un balcon, ou s’ils peuvent avoir accès à un jardin quelque part chez un membre de leur famille, en privilégiant recyclage, compostage, et en leur confiant des semences ou des plants, comme nous le faisons en Afrique.

 

Descriptif du jardin.

Le jardin situé en terrasse, a nécessité la mise en place de structures hors sol, réalisées en pin douglas et métal.

Le Key Hole.
C’est un potager circulaire, surélevé, comprenant en son centre un compost, dont les nutriments se diffusent vers les bacs de cultures qui l’entourent. Son nom littéralement trou de serrure, vient de sa forme, créée par une interruption du potager pour créer un accès au composteur central. La partie basse du Key hole a été conçue pour recevoir du bois mort, pour alléger la structure d’une part et constituer un refuge à insectes d’autre part.

Le Mandala.
Le Key-hole est entouré de 7 bacs de culture de forme trapézoïdale, formant une fleur inspirée des mandalas, qui constituent souvent un élément central des jardins en permaculture. Il accueillera des cultures maraichères de saison.

Les bacs de culture étagés.
Un alignement de 11 bacs de 2m de long chacun, avec facade à double niveau, destinée à cultiver des fruitiers, selon le principe de culture étagée: Double rangée de fraisiers en facade, puis baies en deuxième niveau (framboises, groseilles, cassis, mures), et grimpants sur filins tendus à l’arrière (kiwis, raisin).

La pergola.
Un espace de rencontre avec les enfants, entouré de bacs de culture, où seront plantés des grimpants vivace (chèvrefeuille, jasmin, vigne verge) et saisonniers (courges, potimarrons) qui grimperont sur des filins tendus pour créer un espace ombragé.

Le composteur
Un double bac de 4m3 pour stocker les feuilles et branches récupérées des arbres de la cour d’école.
Il est entouré de 2 bacs, et également entouré d’une structure métallique pour accueillir des cucurbitacés grimpants, afin de créer de l’ombrage pour favoriser le compost.

Le village des mini serres
Il est constitué de 4 mini serres de 1m20 de côté en forme de petites maisons, constituant un espace ludique pour les enfants. Les toits des maisons, en plexigas et inox, sont articulés et peuvent s’entrouvrir l’été.
Cet espace est entouré de barrières en douglas, offrant un double niveau de culture pour des fraises et herbes aromatiques.

Les bacs fleuris
2 grands bacs seront garnis de fleurs vivaces variées, offrant une floraison répartie au fil des saisons, pour favoriser la pollinisation.

D’autres modules expérimentaux s’ajouteront au fil des mois à ce dispositif initial.

 

► Soutenir la Traversine

 

Retrouvez l’actualité du projet Traversine sur la plateforme dédiée Transjardins.org :

 

 

Dessine l’Espoir remercie La mairie de Paris, l’équipe en charge des Parisculteurs, la Direction des affaires scolaires pour leur accompagnement dans la mise en place de ce projet, ainsi que la fondation Lemarchand, et la Fondation Nature est Découverte pour leur soutien financier ayant permis de fabriquer ces structures.

 

 

EnregistrerEnregistrer