Dessine l’Espoir a mis en place un atelier de couture et de distribution d’uniformes scolaires destiné aux orphelins du Sida et aux enfants vulnérables au Swaziland qui soutient des centaines d’enfants chaque année en Afrique du Sud, Swaziland et Zimbabwe depuis 2011.

LES UNIFORMES, UNE CHARGE FINANCIERE POUR LES FAMILLES

Au Swaziland, comme dans les autres pays de la région, le système scolaire s’inspire des pays anglo-saxons. Aussi, les uniformes scolaires qui de par leur couleur, reflètent l’identité de chaque école, sont obligatoires pour tous les élèves jusqu’à la fin du lycée.

Les orphelins du Sida, sont en général accueillis par les proches des parents décédés. Les «familles élargies » deviennent ainsi de plus en plus nombreuses dans les milieux les plus défavorisés. La charge supplémentaire que représente l’accueil d’un ou plusieurs enfants se fait lourdement sentir. D’autant plus qu’il arrive très souvent que la femme élève seule tous ces enfants.

Par ailleurs, les frais de scolarités, sont particulièrement élevés par rapport au niveau de vie local, notamment à cause de l’achat de l’uniforme, et peuvent représenter jusqu’à un mois de salaire moyen.

UNE INTÉGRATION PLUS AISÉE POUR DES ENFANTS EN SITUATION DE VULNÉRABILITÉ

Depuis 2011, l’aide par l’apport d’uniformes pour l’école, réduit les coût inhérents aux orphelins pris en charge par les familles d’accueil et permet ainsi une meilleure intégration des enfants au sein de ces familles.

De plus, avoir un uniforme en bon état favorise aussi leur intégration à l’école, ainsi que leur motivation, et donc leur assiduité aux cours.

 

Ci dessus Nomantshali Mtshali, 

 

UNE COLLABORATION ÉTROITE AVEC LES ACTEURS LOCAUX

Chaque année, Dessine l’Espoir confie à l’association Fundzisa Live (anciennement Philani) la sélection des enfants qui bénéficieront de ce programme.

Des membres de l’association se rendent dans les différentes écoles du district de Piggs Peak, rencontrent professeurs, assistants sociaux et responsables d’établissements pour établir la liste des élèves les plus nécessiteux de ce programme.

Les dossiers sont ensuite examinés, et une liste de bénéficiaires est établie, précisant la taille et la couleur de chaque uniforme.

UNE ACTIVITÉ GÉNÉRATRICE REVENUS POUR LES FEMMES

En distribuant les uniformes scolaires aux plus démunis, Dessine l’Espoir soutient également les femmes vivant de cette activité.

En effet, la couture des uniformes constitue une activité génératrice de revenus pour les femmes de l’association Fundzisa Live à Piggs Peak.

En 2010, avec le soutien de la société Keit, Dessine l’Espoir a financé une formation pour une quinzaine de femmes. Celles-ci ont appris à réaliser entièrement les modèles de tuniques des filles répandues dans les écoles environnantes, ainsi que les chemisettes des garçons.

Cliquez ci dessous pour visualiser les videos des formations, en Zulu et en Anglais.

Avec une pensée particulière pour Nomantshali Mtshali, qui encadre la formation dans ce film, et qui nous a quittés en Octobre 2017.

Une salle de couture a également été aménagée dans les locaux de l’association avec des machines à coudre professionnelles.
Aujourd’hui, ces femmes, peuvent coudre les vêtements et les vendre en passant des contrats d’approvisionnement avec des écoles.

La continuité du financement de ce projet en 2013/2014 a été assurée par la contribution de la maison Lanvin, qui financera la réalisation de 270 uniformes grâce à la vente de poupées dessinées par Alber Elbaz pour la célèbre maison e couture, réalisées elles même au Swaziland par les femmes.

En 2016, un financement participatif a permis d’assurer le financement de 360 uniformes distribués à Piggs Peak, Ladysmith et Harare.

L’Agence Keit a largement contribué au succès de cette opération.