Projet innovant, «le Jardin des Savoir-Faire» consiste à associer sur un même site une «Forêt Jardin», au milieu de laquelle sera construit un centre d’activités et de formation dans les domaines de l’agroécologie, de l’agroforesterie, de l’artisanat, et de la gestion de micro-projets.

Dessine l’Espoir et son partenaire local en Eswatini, l’association Fundzisa Live, ont acquis à cet effet un terrain d’un hectare en Septembre 2020 à Malanti, village situé à 20km de Piggs Peak sur la route de la capitale, Mbabane, pour y mettre en place ce projet.


Terrain sur lequel le jardin des Savoir-faire est en cours d’implantation à Malanti – Estwani

  • volet agricole
  • Un jardin situé à 20km de la ville de Piggs Peak.

Actuellement, Dessine l’Espoir et son partenaire local Fundzisa Live sont implantés à Piggs Peak,
à proximité de l’hôpital et de la gare de bus. Les terrains agricoles y sont rares et chers. Les femmes ont donc, pour ce nouveau projet, recherché un terrain plus éloigné de la ville, mais facile d’accès. Le terrain retenu a été proposé par une communauté où Dessine l’Espoir intervient avec un jardin scolaire, pour une somme très raisonnable. La cession a été actée par le chef du village, Dessine l’Espoir ayant confié à un juriste la rédaction de l’acte.
Il a été retenu pour son accessibilité (route principale reliant Piggs Peak à Mbabane la capitale,
bien desservi en minibus). Afin de garder une proximité avec ses activités à Piggs Peak, Dessine l’Espoir a obtenu de la direction de l’hôpital le droit d’édifier un local dans son enceinte, accolé au centre de
dépistage du VIH Sida. Cette antenne sera composée de deux salles pouvant servir de salle
de consultation pour les jeunes patients séropositifs, et de bureau de liaison avec les patients
pour la distribution des aides alimentaires.

  • Transformer ce terrain en une « forêt jardin » fertile et productive

La Foret Jardin est un principe développé en agroforesterie consistant à associer des arbres, choisis pour leur capacité à fertiliser le sol, à des cultures maraîchères. Les variétés d’arbres seront variées, choisies pour la production de bois, la production de feuilles nutritives pour l’homme (Moringa) ou utilisables comme fourrage, la production fruitière, mais aussi pour leur capacité à fertiliser le sol, réduire l’évaporation et permettre des cultures maraîchères dans un cadre optimisé.

Déplacez le curseur vers le bas pour découvrir le futur Jardin des Savoir-Faire …


Le terrain est idéal pour servir d’exemple, car il ressemble à la grande majorité des terres sur lesquelles vivent les populations rurales et défavorisées en Eswatini: Un terrain à flan de montagne, avec quelques roches affleurantes. Tout défi relevé sur ce site pourra donc facilement être dupliqué sur les petites parcelles familiales de la région du Hlohlo.
Il sera planté immédiatement d’une grande variété d’arbres choisis pour leurs bienfaits et capacités à fertiliser les sols.

  • Un jardin utile pour la communauté

La production de légumes alimentera les paniers distribués aux patients de l’hôpital de Piggs Peak.
Une serre permettra de produire des plants de légumes pour les jardins des écoles partenaires de l’association situés en périphérie de Piggs Peak.


  • volet activités & partage de connaissances

Le jardin des Savoir-Faire n’est pas qu’un jardin expérimental, mais aussi un lieu de formation et d’apprentissage, dans les domaines de l’agriculture durable, de la nutrition, d’une part, mais aussi de savoir-faire artisanaux, et de connaissances administratives et numériques afin d’aider les femmes à trouver des débouchés pour subvenir aux besoins de leur famille. Les modules imaginés seront implantés de manière indépendante, au fil des moyens disponibles, sous forme de chalets de tailles variables, adaptés aux besoins des différents ateliers et réalisés sur mesure. Ce type de constructions en bois, utilisant des ressources locales, est très utilisé dans la région, pour des centres de santé, des équipements pour les touristes.
Toutes les structures seront construites par une société sud-africaine basée à Nelspruit, près de la frontière.

  • Un centre d’activité et de formation

Le centre d’activité et de formation proposera les activités actuellement proposées aux femmes, en mettant à disposition des ateliers équipés pour la couture, l’artisanat, mais aussi la transformation des produits du jardin, et l’apprentissage de recettes choisies pour leurs qualités nutritionnelles. La salle de couture sera beaucoup plus adaptées aux besoins, et permettra aux femmes de s’engager sur des projets locaux plus ambitieux, comme la fourniture d’uniformes scolaires et explorer d’autres marchés, comme la confection de tenues professionnelles, dans le domaine de la santé par exemple, en valorisant les liens étroits qu’elles ont établis avec l’hôpital.

Des formations «hors les murs» (agroécologie, sensibilisation à l’environnement, nutrition) seront proposées dans les écoles partenaires de l’association, en complément des visites du jardin.
L’investissement dans un véhicule, (type Duster) permettra d’assurer un meilleur suivi des projets, de programmer des interventions régulières en partie dans les écoles soutenues par l’association (situées à 20km à la ronde autour de Piggs Peak).

Ci dessus, exemple de construction prévue pour l’atelier de couture.

.

  • Couture d’uniformes scolaires

La réalisation des uniformes sera effectuée dans un atelier permanent dédié à la couture,
afin de continuer le partenariat engagé avec les 5 écoles soutenues par Dessine l’Espoir.
Les machines seront utilisées pour la formation de nouvelles femmes (sessions de formation
régulières), et la réalisation de projets créatifs ponctuels.



  • Apprendre à transformer et conserver les productions du jardin

Un bloc cuisine séparé sera construit, pouvant être utilisé pour des cours de cuisine, afin de
sensibiliser les visiteurs à la nutrition, en valorisant les légumes du jardin.
Des ateliers de transformation et de conservation des production seront proposés, avec le matériel adéquat à disposition (séchoir pour conserver les légumes, conserves). L’accès à ces équipements pourra être mutualité avec les femmes de Malanti, sous réserve d’une participation symbolique (location à moindre frais).
La cuisine sera aussi utilisée pour la préparation de repas pour les femmes et jeunes en formation.

  • Tourisme solidaire

Le projet prévoit la présence d’unités d’habitation (2 à 4 petits chalets individuels – Chambre, salle de bain) à
destination des visiteurs, volontaires, désireux de partager leur savoir avec les populations locales sur des cours séjours. (Compétences en artisanat, en gestion, en nutrition…)
Ces petits chalets, pourront aussi être valorisés et accueillir un tourisme solidaire et constituer une ressource complémentaire pour l’autofinancement du centre sur la durée. Le visiteur peut prendre part à la vie
de l’association selon ses compétences, en partageant son temps avec une visite de la région.

Une petite boutique avec des produits réalisés par les femmes sera également mise en place,
avec possibilité de distribuer des produits transformés du jardin.


Le Jardin des Savoir-faire est la modélisation d’un centre d’activité à gestion locale, au service de la communauté, pour encourager des initiatives de développement durable, (agroécologie, agroforesterie, protection de l’environnement), de formation à des métiers traditionnels (couture, petit artisanat) et des apports de compétences sur les nouvelles technologies, dans des pays où malgré la pauvreté, la plupart des familles ont accès à un smartphone connecté.

Retrouvez le fil d’actualité de ce projet sur le lien suivant:
https://dessinelespoir.fr/jardin-de-malanti/


Un projet soutenu par le Bon Marché Rive Gauche (partenaire principal),
avec le financement additionnel de la Fondation Raja (projet lauréat des Raja Awards 2020)
et de The Ivory Foundation