Chaque année, l’Afrique du Sud compte un nombre important de décès liés au VIH SIDA.
Si les progrès liés à la diffusion des traitements et la prise en charge des personnes touchées ont considérablement réduit le nombre de décès ces dernières années (selon l’ONUSIDA ce nombre s’élève à 180 000 en 2015 contre 350 000 en 2009), le nombre d’orphelins du Sida âgés de 0 à 17 ans continue, lui, de croitre: l’ONUSIDA  l’estime à 2 100 0000 en 2015 contre 1 400 000 en 2009.

Ces orphelins sont la plupart du temps accueillis par les proches des parents décédés. Ainsi les «familles élargies » se multiplient, et dans les milieux les plus défavorisés, cette charge supplémentaire se fait lourdement sentir. D’autant plus qu’il arrive très souvent qu’une femme élève seule plusieurs enfants, les siens et ceux dont les parents sont décédés.

Dans ces conditions, la délinquance juvénile a tendance à progresser alors que l’encadrement familial devient de plus en plus difficile. Par ailleurs, les frais de scolarités, sont particulièrement élevés par rapport au niveau de vie local, notamment à cause de l’achat de l’uniforme obligatoire dans toutes les écoles.

Ci dessous un aperçu des projets soutenus par l’association, en particulier le centre d’accueil de jour de Roosboom, en périphérie de Ladysmith au Kwazulu Natal en Afrique du Sud. Ce bâtiment de 70 m2 a été construit par Dessine l’Espoir en 2011 avec le soutien de la Fondation Air France, pour créer un cadre convivial et sécurisant pour les enfants de cette communauté en leur apportant un soutien nutritionnel, un soutien scolaire, et des activités sportives et culturelles.

 

Cliquez sur les visuels ci dessous pour accéder aux actualités de ce projet :

Filtrer les projets