L’association Dessine l’Espoir a été créée le 29 avril 2003.

OBJET

L’association a pour objet, en France et à l’étranger de :
-Rassembler des fonds pour aider les populations vulnérables, en particulier en Afrique ;
-Favoriser la prévention des comportements à risques, en particulier liés au VIH-Sida et aux grossesses non désirées et/ou précoces ;
-Soutenir et développer des initiatives pour lutter contre la discrimination, et l’exclusion, notamment, en utilisant l’art comme outil de prévention ;
-Renforcer l’accès à l’alimentation, et l’autonomie alimentaire par le développement d’une agriculture familiale durable ;
-Promouvoir les techniques agricoles naturelles et écologiques comme la permaculture et l’agro-écologie, et des initiatives de protection de l’environnement et la biodiversité ;
-Encourager les enfants à adopter une nutrition saine et équilibrée notamment par la mise en place de jardins potagers pédagogiques biologiques au sein des écoles ;
-Développer des passerelles nord-sud, afin de favoriser les échanges et les partages d’expériences ;
-Favoriser l’éducation et la formation afin de renforcer l’égalité des chances ;
-Promouvoir les actions qui incitent les jeunes à la solidarité et à des comportements responsables et citoyens.

 

REALISATIONS

L’association Dessine l’Espoir, fondée en 2003 à Paris, construit des passerelles culturelles et sociales entre la France et plusieurs pays d’Afrique où elle initie, accompagne et soutient des projets de développement dans les domaines suivants :

-La sensibilisation et prévention, en particulier liée au VIH Sida, et à la prévention des grossesses précoces,
-La mobilisation d’artistes pour créer des campagnes de sensibilisation,
-l’inclusion sociale, en luttant contre la stigmatisation, soutenant l’éducation d’enfants en difficulté, et en favorisant l’accès à des activités génératrices de revenus pour les plus vulnérables,
-La nutrition et l’accès à une alimentation équilibrée, notamment en favorisant l’agriculture familiale et biologique.

Dès sa création, Dessine l’Espoir s’investit sur des projets en Afrique Australe en soutenant principalement des femmes séropositives qu’elle accompagne par de la formation, du soutien psychologique et des activités génératrices de revenus, dans un premier temps plutôt orientées vers l’artisanat, et avec le soutien de grands noms de la mode. (Opérations « La Mode Dessine l’Espoir », et « le Fil des Mots ») Ces activités contribuent à les renforcer psychologiquement, favorisent l’intégration sociale, et l’estime de soi.

Poèmes brodés, Le Fil des Mots avec le Printemps des poètes.

 

Au fil des années, ces activités se sont orientées vers des actions à débouché local et social. Ainsi, une formation à la couture, et l’équipement en machines professionnelles, ont permis de mettre en place depuis 2011 un programme de distribution d’uniformes scolaires dans 3 pays d’Afrique australe où celui-ci est obligatoire (Swaziland, Afrique du Sud et Zimbabwe). Ce programme, financé par Dessine l’Espoir, a permis d’aider plusieurs milliers d’enfants défavorisés, tout en soutenant par cette activité des femmes vulnérables.

Distribution des uniformes, Afrique du Sud et Swaziland.

 

Dessine l’Espoir a su mobiliser au fil des ans de nombreux artistes internationaux pour soutenir des campagnes de sensibilisation. Ainsi, le message « I love You Positive or Negative », imaginé par l’association en 2005 est devenu le point de départ d’une large campagne de sensibilisation aux problèmes de stigmatisation dont sont victimes les personnes vivant avec le VIH. La particularité de ces campagnes de prévention réside dans l’originalité et la force des visuels et des messages qui se déclinent en fonction des besoins spécifiques de chaque région et de la sensibilité des personnes ciblées. Des messages et témoignages sont associés à des œuvres originales, et reproduits sur des supports de prévention. Ces outils sont utilisés pour déclencher le dialogue et la compréhension auprès des communautés les plus touchées.

 

Restant à l’écoute des besoins locaux, Dessine l’Espoir développe ensuite d’autres campagnes ciblant des problématiques particulières en Afrique australe et au Burkina Faso: protection des jeunes filles contre les grossesses précoces et non désirées, sensibilisation face aux « Sugar daddies » . Ces campagnes s’appuient sur des spectacles de rues, le théâtre forum au Burkina Faso, et un spectacle itinérant de marionnettes géantes au Swaziland tournant dans les établissements scolaires et les villages.

Dessine l’Espoir accompagne aussi au quotidien plusieurs programmes nutritionnels, comme la distribution de repas aux patients séropositifs à l’hôpital de Piggs Peak (Swaziland) depuis 2005, pour encourager l’observance des traitements, et la distribution de repas chauds dans un centre d’accueil de jour pour orphelins géré par l’association au Kwazulu Natal (Afrique du Sud) depuis 2006.

Afin de fournir des légumes frais pour ses projets de soutien nutritionnel, Dessine l’Espoir s’est engagée depuis 2011 dans la mise en place de jardins potagers biologiques, impliquant les bénéficiaires de ses programmes et faisant la démonstration de techniques d’agriculture durables (permaculture, agroécologie, agroforesterie) auprès de publics variés. Ces jardins ont suscité un réel engouement localement, ces connaissances étant perçues comme des moyens d’accès à moindre coût à une nourriture plus équilibrée, en valorisant des petits espaces avec des techniques économes en eau et n’utilisant aucun produit chimique.

Ces jardins ont suscité un réel engouement localement, ces connaissances étant perçues comme des moyens d’accès à moindre coût à une nourriture plus équilibrée, en valorisant des petits espaces avec des techniques économes en eau et n’utilisant aucun produits chimiques.

 

Dessine l’Espoir s’est ainsi engagée dans un programme éducatif « Garden Your Health », visant l’accès pour tous à ce type de jardinage écologique. Elle a ainsi mis en place plusieurs jardins de démonstration et à caractère pédagogique, avec le soutien de The Ivory Foundation, dans un hôpital, dans plusieurs écoles, dans des centres d’accueils de jour pour orphelins, et dans des maisons de la jeunesse, dans plusieurs pays d’Afrique. Ces jardins bénéficient aujourd’hui à plusieurs centaines d’enfants, et sensibilisent à travers eux leurs famille. Cette démarche a aussi pour but de permettre aux familles d’être autosuffisantes, dans un contexte de fragilité physique, de pauvreté, et de hausse des prix des denrées alimentaires de base favorisant la malnutrition.

L’association développe également des manuels pédagogiques à destination des encadrants et des enfants, selon leur tranche d’âge, ainsi que  des livres de recettes pour encourager la consommation de légumes du potager dans des plats inspirées de recettes traditionnelles.

 

En 2016, Dessine l’Espoir lance Transjardins, une plateforme d’échange entre ces différentes initiatives. Cette plateforme permet de créer des liens entre les différents enfants impliqués dans ces différents pays.

En 2016 également, l’association se porte candidate pour le concours « Parisculteurs » lancé par la Ville de Paris, ayant pour objectif de végétaliser des toits et terrasses sur des bâtiments de la capitale. Le projet de Dessine l’Espoir est retenu pour la création d’un jardin urbain pédagogique la terrasse de l’école de Bercy, près de la gare de Lyon, à deux pas de ses bureaux. Ce jardin est inauguré en Septembre 2017.