Fondée en avril 2003, l’association Dessine l’Espoir accompagne des enfants et des femmes en situation précaire principalement en Afrique. Qu’ils soient orphelins, touchés par le VIH SIDA, victimes d’exclusion ou de discrimination ou affectés par la pauvreté, Dessine l’Espoir les accompagne à travers des projets sociaux variés.

Ils bénéficient de soutien scolaire, nutritionnel, accèdent à des formations dans le domaine de l’agriculture, de l’artisanat, de l’accompagnement social et de la prévention, pouvant déboucher sur des activités génératrices de revenu réguliers.

Ces activités contribuent à les renforcer psychologiquement, favorisent l’intégration sociale, et l’estime de soi.
Dessine l’Espoir se fixe ainsi comme objectif que les bénéficiaires de ses projets deviennent acteurs du développement, pour soutenir et former à leur tour leurs compatriotes.

Dessine l’Espoir intervient dans 4 pays d’Afrique :
Afrique du Sud, Swaziland, Burkina Faso et Zimbabwe. Les programmes s’adaptent au contexte spécifique de chaque région.

Dessine l’Espoir a su mobiliser au fil des ans de nombreux artistes internationaux pour renforcer ses actions locales en Afrique.
Elle crée ainsi des passerelles culturelles et sociales entre la France et d’autres pays en Europe et l’Afrique, favorisant la compréhension et l’échange. Dans toutes ses actions, l’association sensibilise le public Français, par des actions locales de sensibilisation, et des échanges culturels ciblant en particulier les jeunes.

 

Si les traitements (lorsqu’ils sont disponibles), permettent aujourd’hui de vivre avec le VIH, ces avancées médicales ne concernent évidemment pas les porteurs du virus qui ne connaissent pas leur statut sérologique. C’est souvent, une méconnaissance de la maladie, mais surtout la peur d’être rejeté par ses proches, qui constituent le frein majeur au dépistage.

C’est pourquoi les programmes de Dessine l’Espoir s’efforcent avant tout de lutter contre la stigmatisation. La particularité de ses campagnes de prévention réside dans l’originalité et la force des visuels et des messages grâce à la contribution d’artistes contemporains et de personnalités internationales. Ces campagnes se déclinent en fonction des besoins spécifiques de chaque région et de la sensibilité des personnes ciblées.

d_cpaa_posters3_bd
Posters avec les visuels de Laurence Leblanc, David Carmichael et Tremayne Dudley Ward-Smith

« I love you Positive or Negative »
Ce message imaginé par Dessine l’Espoir est devenu le point de départ d’une large campagne de sensibilisation aux problèmes de stigmatisation dont sont victimes les personnes vivant avec le VIH.

En Europe et en Afrique, cette campagne a réuni de nombreuses personnalités internationales, et artistes contemporains.
Dans toute les campagnes de l’association, des messages et témoignages sont associés à des œuvres originales, et reproduits sur des supports de prévention.
Ces outils sont utilisés pour déclencher le dialogue et la compréhension auprès des communautés les plus touchées.
Cette thématique s’est ouverte récemment à une nouvelle campagne: « We Are One » lutant contre toutes les formes de discrimination.

Dessine l’Espoir a développé depuis 2013 une politique de formation des populations qu’elle soutient à des techniques de permaculture et d’agroécologie. Ces connaissances favorisent l’accès à une nourriture plus équilibrée, dans un contexte de fragilité physique, de pauvreté, et de renchérissement des denrées alimentaires qui accentue la malnutrition.
Cette approche a aussi pour but de permettre aux familles d’être autosuffisantes.
Lauréate du projet Parisculteurs, elle s’engage en 2017 sur un projet de jardin pédagogique en France, projet passerelle avec ses actions de terrain en Afrique, en prenant en charge le jardin de l’école de Bercy, dans le 12eme arrondissement de Paris.